Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ivoir-Opinion

QUI, DU PEUPLE OU DU LEADER, EST AU SERVICE DE L’AUTRE ?

4 Juillet 2015 , Rédigé par Louis Sévérin ANOUMA

QUI, DU PEUPLE OU DU LEADER,  EST AU SERVICE DE L’AUTRE ?

Devenir Président de la République, c’est fondamentalement un sacerdoce. C’est être au service du peuple quelles que soient les circonstances. De ce fait la recherche du bien être des populations est la constante de toute action politique.

Demander aux populations de s’abstenir de tout processus électoral, c’est lui demander d’accepter de se laisser diriger par des personnes qu’elles n’auraient pas choisies ; de se sacrifier en apportant son soutien au leader en difficulté momentanée.

Cependant, que devrait faire le peuple lorsque l’empêchement du leader est plus long que prévu ? Le leader appellerait-t-il obstinément les populations à demeurer dans cette posture aussi longtemps que durerait son empêchement ?

Tout leader, incontesté ou homme providentiel fut-il, soucieux de l’épanouissement des ivoiriens peut-il leur demander de boycotter le recensement électoral et ainsi s’exclure des élections présidentielles, législatives, municipales et régionales ?

Le peuple n’a-t-il pour seule considération que d’être son club de soutien ?

Les populations ne subissent-elles pas déjà les contrecoups des mesures socio-économiques prises par le régime Ouattara qu’il faudrait leur demander de prolonger leur calvaire ?

Finalement, qui du leader ou du peuple est au service de l’autre ?

Bibliquement, Dieu élève qui Il veut, comme Il veut et quand Il veut. Autant il est capable de ramener Laurent Gbagbo de la Haye et lui permettre de redevenir Président de la République, Il a peut-être aussi décidé de mettre un terme à sa carrière et d’élever quelqu’un d’autre.

A moins d’avoir une révélation, les hommes politiques gagneraient à plus d’humilité et éviter d’instrumentaliser le peuple.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article