Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ivoir-Opinion

TEMOIGNAGE EDIFIANT QUE LES AUTORITES CAMOUFLENT : PADJOFE IBRAHIM (ANCIEN REBELLE) «POURQUOI NOUS AVONS TUE ROBERT GUEI»

27 Novembre 2015 , Rédigé par Louis Sévérin ANOUMA

TEMOIGNAGE EDIFIANT QUE LES AUTORITES CAMOUFLENT : PADJOFE IBRAHIM (ANCIEN REBELLE) «POURQUOI NOUS AVONS TUE ROBERT GUEI»

19 SEPTEMBRE 2002, 19 SEPTEMBRE 2013, IL Y 11 ANS QUE GUILLAUME SORO ET SES HOMMES PLONGEAIENT LA COTE D’IVOIRE DANS LE CHAOS. DANS CE DOCUMENT PLUSIEURS FOIS PUBLIE PAR LES MEDIAS IVOIRIENS, PADJOFE IBRAHIM, L’UN DES PILIERS DE CETTE REBELLION QUI A ENDEUILLE LA COTE D’IVOIRE PENDANT PLUS DE 10 ANS, FAIT LE GRAND DEBALLAGE SUR LES ORIGINES ET LES COMMANDITAIRES DU DRAME IVOIRIEN. UN TEMOIGNAGE QUI RABAT DEFINITIVEMENT LE CAQUET, A TOUS CEUX QUI, COMME KOBENAN KOUASSI ADJOUMANI, ACCUSENT LAURENT GBAGBO D’ETRE L’AUTEUR DES CRIMES EN COTE D’IVOIRE.

DES ACCUSATIONS GRAVES, DES REVELATIONS A COUPER LE SOUFFLE, DES NOMS CITES, DES MEDIAS FRANÇAIS FRATERNITE MATIN – 3/9/2003 7:47:38 PM – PADJOFE IBRAHIM, EX-FANCI :”J’AIME MON PAYS ET J’AI DECIDE DE NE PLUS LE TUER”

“EN REALITE, AUCUN PAYS N’AIME LA COTE D’IVOIRE, TOUS SES VOISINS SONT CONTRE ELLE ET PRINCIPALEMENT LE BURKINA QUI LUI A DECLARE LA GUERRE. DES FILS INDIGNES COMME MOI ONT PRIS LES ARMES POUR DETRUIRE LA COTE D’IVOIRE, LA MERE PATRIE, MAIS JE SAIS QUE JE ME SUIS LOURDEMENT EGARE, TROMPE ET JE VEUX FAIRE MARCHE ARRIERE. POURRA-T-ON ME PARDONNER UN JOUR ? ”

MONSIEUR HONORAT DE YEDAGNE JE VOUDRAIS VOUS DEMANDER DE FAIRE EN SORTE QUE CETTE LETTRE SOIT PUBLIEE DANS SON ENTIERETE. J’AI BEAUCOUP HESITE AVANT DE L’ENVOYER A VOTRE JOURNAL CAR, IL N’A PAS DE POSITION TRANCHEE ET DONC SI MA LETTRE Y EST PUBLIEE, ON LUI ACCORDERA TOUTE LA VALEUR QU’IL LUI FAUT PLUTOT QUE D’ETRE CONSIDEREE COMME SUSCITEE SI ELLE ETAIT PUBLIEE PAR LE NATIONAL OU NOTRE VOIE. CETTE LETTRE NE VAUT SANS DOUTE RIEN, VENANT DE LA PART D’UN ASSASSIN COMME MOI, MAIS, J’AIME MON PAYS COMME VOUS ET J’AI DECIDE DE NE PLUS LE TUER.

PUBLIEZ MA LETTRE S’IL VOUS PLAIT !

JE M’APPELLE PADJOFE IBRAHIM.

JE SUIS DE L’ETHNIE DIOULA ET JE SUIS UN DESERTEUR DE L’ARMEE IVOIRIENNE. SI JE DONNE MON VRAI NOM, C’EST PARCE QUE JE N’AI PLUS PERSONNE A PROTEGER CAR, MES PARENTS (MON PERE, MES DEUX SOEURS ET MON FRERE ETUDIANT EN LICENCE D’ANGLAIS A L’UNIVERSITE DE BOUAKE) ONT ETE EXECUTES DANS LA NUIT DU 8 AU 9 FEVRIER DERNIER. JE SUIS DONC UN REBELLE FUGITIF QUI A DECIDE DE NE PLUS PARTICIPER A LA DESTRUCTION DE MON PAYS. J’AI ETE AU COEUR DE LA REBELLION, J’AI PARTICIPE A TOUTES LES ETAPES DE LA PREPARATION DE L’ATTAQUE JUSQU’A SON EXECUTION. JE SAIS QUE LES CHOSES QUE JE VAIS DIRE AUJOURD’HUI PARAITRONT AUX YEUX DE CERTAINES PERSONNES COMME UNE PLAISANTERIE DE MAUVAIS GOUT, MAIS JE JURE SUR LES CADAVRES DE MES PARENTS QUE CE QUI VA SUIVRE EST LA STRICTE VERITE ET MEME SI CELA ARRIVE BIEN EN RETARD, IL N’EMPECHE QU’IL PEUT PERMETTRE DE COMPRENDRE BEAUCOUP DE CHOSES ET DE PREVENIR BIEN D’AUTRES DANGERS QUI GUETTENT LE CONTROLE GOUVERNEMENTAL POUR REALISER A QUEL POINT LES IVOIRIENS, AVEC LES AUTORITES A LEUR TETE, IGNORENT LES VERITABLES DANGERS QUI PLANENT SUR LE PAYS.

JE VOUDRAIS PRECISER AVANT TOUTE CHOSE, QU’AUCUN DES PAYS QUI ENTOURENT LA COTE D’IVOIRE N’AIME LA COTE D’IVOIRE. ILS ONT TOUS PARTICIPE D’UNE FAÇON OU D’UNE AUTRE A LA DESTRUCTION DU PAYS. J’Y REVIENDRAI. CELA DIT, JE VOUDRAIS DEMANDER PARDON AUX IVOIRIENS ET A TOUTES LES VICTIMES INNOCENTES DE CETTE GUERRE ATROCE QUE NOUS AVONS PROVOQUEE DANS NOTRE PROPRE PAYS. J’AI FAIT DU MAL, BEAUCOUP DE MAL EN SUCCOMBANT A UN CERTAIN DISCOURS, EN PENSANT D’APRES CE QU’ON NOUS AVAIT DIT, QUE LE PRESIDENT GBAGBO ETAIT VENU AU POUVOIR POUR ORGANISER LE GENOCIDE DES GENS DU NORD ET QU’IL FALLAIT TOUT METTRE EN OEUVRE POUR L’ARRETER. VOILA POURQUOI, LA PLUPART DE CEUX QUI ONT PRIS LES ARMES SONT DES GENS DU NORD ET QU’A LA FIN DE CETTE GUERRE, ON DECOUVRIRA QUE 60% DES JEUNES DU NORD SONT MORTS, TANT LES FANCI LES MASSACRENT SUR LES FRONTS DE GUERRE. QUELQU’UN A DIT QUE” LE JOUR OU CEUX QUI FINANCENT LES GUERRES SE RETROUVERONT SUR LES FRONTS, IL N’Y AURA PLUS DE GUERRE DANS LE MONDE “. JE ME DEMANDE SI CE MONSIEUR SE RENDAIT COMPTE DE LA VERACITE DE CE QU’IL DISAIT.

JE VOUDRAIS DIRE ICI QU’AUCUN DES CHEFS DE LA REBELLION QUI ENDEUILLE LE PAYS N’A JAMAIS MIS LES PIEDS SUR UN FRONT DE GUERRE, NI CONDUIT UNE TROUPE AU COURS D’UN COMBAT. LE SEUL QUI A EU LE COURAGE DE PARTICIPER A UN COMBAT A LA TETE D’UNE UNITE DE 227 PERSONNES (TOUS DES GAMINS DE 12 A 15 ANS) A ETE ABATTU PAR LES FANCI LE JEUDI 17 OCTOBRE 2002 A M’BAHIAKRO ET SON UNITE A ETE TOTALEMENT ANEANTIE. IL S’AGIT DE INZA KARAMOKO. APRES CETTE GUERRE, LE MONDE ENTIER CONSTATERA LE DESASTRE.

CELA DIT, JE VOUDRAIS SITUER LES CHOSES QUE JE VAIS DIRE A 11 NIVEAUX :

1. LA PREPARATION DE L’ATTAQUE.

2. LE RECRUTEMENT.

3. LES RAISONS DE L’ATTAQUE.

4. LES PERSONNALITES QU’IL FALLAIT TUER.

5. LA MORT DE BALLA KEITA

6. LES COMMANDITAIRES DU COUP.

7. LES COMPLICITES INTERNES ET EXTERNES.

8. L’ELIMINATION SYSTEMATIQUE DES GENDARMES.

9. LE BUT ASSIGNE AU MPIGO ET AU MJP

10. LA MISSION DE L’ESCADRON DE LA MORT ET DES MEDIAS ETRANGERS.

11. LE ROLE DE LA FRANCE ET DES MULTINATIONALES FRANÇAISES.

BEAUCOUP DE CHOSES ONT ETE DITES SUR L’ATTAQUE DU 19 SEPTEMBRE 2002. CERTAINES DE CES CHOSES SONT VRAIES, ET D’AUTRES SONT TRES LOIN DE LA VERITE. IL A FALLU QUE JE SOIS AU BURKINA FASO DU MARDI 16 JANVIER 2001 AU LUNDI 16 SEPTEMBRE 2002 POUR COMPRENDRE A QUEL POINT LA COTE D’IVOIRE ETAIT HAÏE PAR LES PAYS QUI L’ENTOURENT. J’Y REVIENDRAI DANS LE POINT 7.

1.- LA PREPARATION DE L’ATTAQUE

A MON ARRIVEE A SOMGANDE AU BURKINA LE 16 JANVIER 2001, LE NOYAU QUI DEVRAIT DIRIGER LES OPERATIONS ETAIT DEJA CONSTITUE; IL S’AGISSAIT DE TUO FOZIE, MASSEMBA KONE, OMAR DIARRASSOUBA, IRENE KABLAN ET SOULEYMANE DIOMANDE. IL S’AGIT LA DE LA PHASE 1.

2.- LA DEUXIEME PHASE A CONSISTE A RECRUTER

C’EST IB QUI A ETE CHARGE DE CETTE TACHE, AIDE PAR TROIS OFFICIERS BURKINABE QUI AGISSAIENT POUR LE COMPTE DE LEUR PAYS. LE RECRUTEMENT A ETE FAIT DANS TROIS PAYS: LE LIBERIA, LA SIERRA LEONE ET LE BURKINA FASO. AINSI, AU TOTAL, CE SONT 417 PERSONNES QUI ONT ETE RECRUTEES EN DEUX MOIS, DONT 288 BURKINABE (125) SOLDATS DE L’ARMEE BURKINABE ET 163 REPRIS DE JUSTICE LIBERES DES PRISONS ET CONDUITS AU CAMP DE FORMATION DE PÔ. QUANT AUX IVOIRIENS QUI ONT PARTICIPE A L’ATTAQUE, IL A SUFFI DE LEUR EXPLIQUER CE QUI SUIT:

3.- LES RAISONS DE L’ATTAQUE

IL Y A TROIS RAISONS ESSENTIELLES A L’ATTAQUE DU 19 SEPTEMBRE.

- IL FALLAIT SAUVER LES PEUPLES DU NORD ET PRINCIPALEMENT LES DIOULA, DU GENOCIDE QUE PREPARAIT LE PRESIDENT GBAGBO.

- POUR CONVAINCRE CHACUN DE CETTE IDEE, UNE PHOTO COULEUR AGRANDIE ETAIT ACCROCHEE DANS TOUTES LES CHAMBRES DES VILLAS DE SOMGANDE ET UNE AUTRE (PETITE) ETAIT DANS LES POCHES DE TOUTES LES RECRUES, DE SORTE QUE CHACUN SE DISAIT QU’IL AVAIT UNE MISSION NOBLE A ACCOMPLIR EN FAISANT LA GUERRE EN COTE D’IVOIRE. IL S’AGISSAIT DE SAUVER TOUT UN PEUPLE MENACE D’EXTERMINATION TOTALE PAR UN REGIME SUPPOSE GENOCIDAIRE.

- IL FALLAIT ENSUITE PERMETTRE AUX BURKINABE RESIDANT EN COTE D’IVOIRE D’AVOIR LES MEMES DROITS QUE LES IVOIRIENS ET DE PARTICIPER A TOUTES LES PRISES DE DECISIONS CONCERNANT L’AVENIR DU PAYS. POUR CONVAINCRE LES BURKINABE DE CE QUE LES IVOIRIENS PARTISANS DU REGIME ETAIENT EN TRAIN DE MASSACRER LEURS COMPATRIOTES, LE JOURNAL SIDWAYA A UTILISE LES MEMES PHOTOS DU CHARNIER DE YOPOUGON QU’IL A PRESENTE COMME ETANT CONSTITUE DE RESSORTISSANTS BURKINABE. CELA A PROVOQUE UNE GRANDE COLERE ET A FACILITE LE RECRUTEMENT DES BURKINABE AVEC L’ACCORD DES AUTORITES BURKINABE. POUR QUE CE QUI PRECEDE PUISSE SE REALISER, IL FALLAIT ELIMINER SYSTEMATIQUEMENT UN CERTAIN NOMBRE DE PERSONNALITES POLITIQUES ET MILITAIRES ET PERMETTRE AINSI, PAR LA CHUTE DU GOUVERNEMENT, L’INSTALLATION D’UN NORDISTE A LA TETE DE L’ETAT ET EN L’OCCURRENCE M. ALASSANE OUATTARA, APRES 6 MOIS DE TRANSITION AU COURS DE LAQUELLE, PAR L’USAGE DE LA TERREUR, TOUTES LES PERSONNES GENANTES DEVRAIENT ETRE SOIT EXECUTEES SOIT FORCEES A L’EXIL.

4.- LES PERSONNALITES POLITIQUES ET MILITAIRES QU’IL FALLAIT TUER

JE REVIENDRAI DE FAÇON DETAILLEE SUR UN CERTAIN NOMBRE DE CHOSES DANS LE POINT 6, MAIS IL FAUT DIRE QUE SI LE COUP D’ETAT AVAIT REUSSI, IL N’Y AURAIT AUJOURD’HUI D’HOMMES POLITIQUES EN COTE D’IVOIRE QUE CEUX VENANT DU RDR TANT LA LISTE DES PERSONNES QU’IL FALLAIT EXECUTER ETAIT LONGUE. JE NE POURRAI DONC PAS DONNER LA COMPOSITION DE CETTE LISTE DE FAÇON EXHAUSTIVE MAIS VOICI QUELQUES-UNS DES NOMS.

1. EMILE BOGA DOUDOU (A LA DEMANDE DE BLAISE COMPAORE).

2. DOUE MATHIAS

3. TOUVOLI-BI

4. LIDA KOUASSI

5. HENRI KONAN BEDIE

6. EMILE CONSTANT BOMBET (L’ANCIEN MINISTRE)

7. BLE GOUDE CHARLES

8. TAPE KOULOU (A LA DEMANDE DE SHERIF OUSMANE).

9. MAMADOU COULYBALI

10. GUEI ROBERT (A LA DEMANDE DE ALASSANE OUATTARA).

C’EST CE DERNIER NOM, CELUI DU GENERAL, AJOUTE A LA DEMANDE DE ALASSANE OUATTARA QUI A CHANGE TOUT ET DONC A PRECIPITE LES CHOSES CAR, ON NE SAIT TROP COMMENT CELA S’EST PASSE MAIS QUELQU’UN A FILE L’INFORMATION A M. BALLA KEITA QUI SUIVAIT LE DEROULEMENT DES PREPARATIFS POUR LE COMPTE DU GENERAL.

5.- LA MORT DE BALLA KEITA

M. BALLA KEITA A ETE ENVOYE AU BURKINA FASO PAR LE GENERAL GUEI POUR SUIVRE L’EVOLUTION DES PREPARATIFS POUR SON COMPTE. A SON ARRIVEE AU BURKINA, M. BALLA DEVRAIT AVOIR SES APPARTEMENTS A SOMGANDE, MAIS POUR EVITER LES SOUPÇONS, BLAISE COMPAORE A DECIDE DE LE LOGER PERSONNELLEMENT. CETTE DEMARCHE N’A PAS BEAUCOUP PLU AU GENERAL QUI SOUPÇONNAIT UN MAUVAIS COUP DE LA PART D’ALASSANE, MAIS ON A SU LE CONVAINCRE. EN REALITE, SI ON AVAIT ELOIGNE BALLA KEITA, C’ETAIT POUR QU’IL NE SOIT PAS AU COURANT DE CERTAINS DETAILS, TELS QUE LA COMPOSITION DE LA LISTE. AINSI, LORSQU’IL S’EST AGI DE DRESSER LA LISTE, LE GENERAL N’A EU SON MOT A DIRE QUE SUR LE SORT DU PRESIDENT GBAGBO, CAR L’INFORMATEUR QUI SE TROUVAIT A LA PRESIDENCE AVAIT PREVENU QUE LE PRESIDENT DEVAIT S’ABSENTER DANS LE COURANT DE LA 3E SEMAINE DU MOIS DE SEPTEMBRE 2002.

LE GENERAL A DONC CONSEILLE QUE LE COUP SE FASSE EN SON ABSENCE CAR, CELA PERMETTRAIT D’EPARGNER SA VIE ET DONC D’EVITER UN CERTAIN NOMBRE DE DIFFICULTES INUTILES. MAIS LE GENERAL NE SAVAIT PAS QU’IL ETAIT LUI-MEME SUR LA LISTE; NORMAL, CAR LE COUP DEVAIT ETRE FAIT POUR LUI, DU MOINS D’APRES CE QUE M. OUATTARA LUI AVAIT PROMIS. AINSI, LE GENERAL EN QUALIFIANT LE PRESIDENT DE BOULANGER, IGNORAIT QUE LE VRAI BOULANGER ETAIT CELUI A QUI IL TELEPHONAIT 3 FOIS PAR JOUR. LORSQUE BALLA KEITA, ON NE SAIT PAR QUEL MOYEN, AVAIT APPRIS QUE LE NOM DE SON PATRON ETAIT SUR LA LISTE DES PERSONNES QU’IL FALLAIT EXECUTER, AU LIEU D’INFORMER DIRECTEMENT LE GENERAL, IL A CRU BON D’EN PARLER D’ABORD A BLAISE COMPAORE. DES CET INSTANT, IL AVAIT SIGNE SON ARRET DE MORT ET EFFECTIVEMENT, ON LE RETROUVERA MORT LE LENDEMAIN. NOUS ETIONS ALORS FIN JUILLET – DEBUT AOUT.

LA DIFFICULTE A ETE DES LORS DE CONVAINCRE LE GENERAL QUE LA MORT DE SON AGENT N’AVAIT RIEN A AVOIR AVEC UN MAUVAIS COUP QUE L’ON PREPARERAIT DANS SON DOS. UNE TACHE QUE LES AUTORITES BURKINABE AVEC LE MINISTRE DE LA DEFENSE VONT REUSSIR A MERVEILLE, EN RETOURNANT LES SOUPÇONS SUR LE GOUVERNEMENT FPI AU POUVOIR A ABIDJAN ET POUR PARACHEVER LA MACHINATION, FABIEN COULIBALY QUI, A LA DEMANDE DU GENERAL, S’ETAIT RENDU AU BURKINA, AVAIT ETE CHARGE D’ASSASSINER LE GENERAL, MAIS ON NE SAIT POUR QUELLES RAISONS, IL N’A JAMAIS EXECUTE SON CONTRAT ET DONC JUSQU’A CE QU’ON DECLENCHE L’ATTAQUE, ON NE SAVAIT PAS SI FABIEN COULIBALY ET LE GENERAL AVAIENT UN AUTRE PLAN ET DANS LE DOUTE, POUR EVITER LES PROBLEMES, SON NOM AVAIT ETE AJOUTE SUR LA LISTE, DE MEME QUE CELUI DE TOUS CEUX QUI SE TROUVAIENT DANS L’ENVIRONNEMENT IMMEDIAT DU GENERAL.

CECI EXPLIQUE CE QUI S’EST PASSE OU PLUS PRECISEMENT, DEVRAIT EXPLIQUER CE QUI S’EST PASSE CAR ON SAURA PLUS TARD QUE FABIEN COULIBALY AVAIT VENDU LA MECHE ET QUE LE GENERAL AVAIT CONCOCTE SON PROPRE PLAN, MAIS MALHEUREUSEMENT POUR LUI, CERTAINS ELEMENTS DE LA GENDARMERIE QUI ETAIENT DANS LE COUP ET DONT LE GENERAL AVAIT LES NOMS, AVAIENT REUSSI A S’INFILTRER DANS LES PATROUILLES DES GENDARMES LOYAUX ET DONC POUR EVITER QUE LE GENERAL NE SE VENGE D’EUX S’IL PRENAIT LE POUVOIR, ONT REUSSI A CREER LA CONFUSION, DE SORTE QUE MEME AU JOUR D’AUJOURD’HUI, VU LA FAÇON DONT LES CHOSES SE SONT PASSEES, AU PLUS HAUT NIVEAU DE LA REBELLION, TOUT LE MONDE A LA TROUILLE QUAND IL S’AGIT DE SAVOIR SI CEUX QUI ONT TUE LE GENERAL SONT TOUS MORTS OU VIVANTS ET PRISONNIERS ; MAIS ON LES PREFERE PLUTOT MORTS QUE VIVANTS : SUIVEZ MON REGARD.

6.- LES COMMANDITAIRES DU COUP IL Y A ESSENTIELLEMENT TROIS COMMANDITAIRES.

- M. ALASSANE DRAMANE OUATTARA

- GUEI ROBERT

- BLAISE COMPAORE.

ALASSANE OUATTARA A OFFERT TOUS LES MOYENS DE COMMUNICATION DONT DISPOSE LE MPCI. IL A EGALEMENT CORROMPU TOUS LES CORRESPONDANTS – AFRIQUE DE TOUS LES MEDIAS FRANÇAIS A QUI UNE MISSION PRECISE A ETE CONFIEE. J’Y REVIENDRAI DANS LE POINT 10. C’EST M. ALASSANE QUI S’EST CHARGE DE LA REMUNERATION DE TOUS LES CHEFS REBELLES DE TUO FOZIE A DACOURY-TABLEY EN PASSANT PAR SORO GUILLAUME. MEME AU NIVEAU DE LA REBELLION, ON IGNORE OU ALASSANE OUATTARA A TIRE TOUT L’ARGENT QU’IL A INVESTI DANS CETTE GUERRE ET C’EST SANS DOUTE CE QUI CONSTITUE LE PLUS GRAND DANGER POUR LA COTE D’IVOIRE. LE ROLE DE GUEI A CONSISTE A CREER AU SEIN DE L’ARMEE, UN ENVIRONNEMENT DE SUSPICION PROPICE A UN SOULEVEMENT GENERAL DE L’ARMEE. MAIS IL A ECHOUE DANS SA TACHE CAR EN DEHORS DES BAYEFOUE ET DES ZINZINS ET DE QUELQUES OFFICIERS DONT GUEU MICHEL, PAS GRAND MONDE N’A MORDU A SON HAMEÇON ET C’EST L’UNE DES RAISONS QUI EXPLIQUE L’ECHEC DE LA PRISE D’ABIDJAN.

BLAISE COMPAORE EST CE QU’IL CONVIENT D’APPELER LE PLUS GRAND DANGER POUR LA COTE D’IVOIRE. CE MONSIEUR A JURE QUE TANT QUE ALASSANE NE SERA PAS A LA TETE DE LA COTE D’IVOIRE, CE PAYS NE CONNAITRA JAMAIS LA PAIX. BLAISE COMPAORE A FOURNI A LUI SEUL ET CELA GRACE A SES PROPRES RESEAUX DE TRAFIC D’ARMES DONT LES SIEGES SE TROUVENT EN LIBYE ET AU LIBERIA, TOUTES LES ARMES DONT DISPOSE ACTUELLEMENT LE MPCI. C’EST LUI QUI A FOURNI TOUS LES INSTRUCTEURS, C’EST EGALEMENT LUI QUI A FOURNI 125 SOLDATS BURKINABE DONT 38 OFFICIERS QUI SONT REPARTIS COMME SUIT: 13 A KORHOGO, 15 A BOUAKE ET 10 A ODIENNE. CE SONT EUX QUI FORMENT ACTUELLEMENT SUR LE TERRAIN, TOUTES LES RECRUES. BLAISE COMPAORE A INVESTI AU BAS MOT, PLUS DE 4 MILLIARDS DANS CETTE GUERRE, DE L’ARGENT QU’IL COMPTE RECUPERER UNE FOIS QUE LES BURKINABE RESIDANT EN COTE D’IVOIRE ET ALASSANE SERONT PARVENUS AU POUVOIR.

7.- LES COMPLICITES INTERNES ET EXTERNES

TOUS LES DIRIGEANTS DU RDR, DES PLUS MODERES AUX PLUS DURS, SAVAIENT PLUS OU MOINS QUE LEUR MENTOR PREPARAIT UN COUP FUMANT. CERTAINS COMME ALI COULIBALY, GON COULIBALY, ALI KEITA, ONT PARCOURU NUITAMMENT PENDANT DES SEMAINES LES VILLES DU NORD AVEC DES PHOTOS DU CHARNIER DE YOPOUGON. JE DOIS AVOUER QU’ILS ONT FAIT UN TRAVAIL REMARQUABLE, CAR AUJOURD’HUI, POUR CONVAINCRE UN JEUNE DU NORD DE TUER UN GENDARME ET DE BOIRE SON SANG, IL SUFFIT DE LUI MONTRER UNE DE CES PHOTOS ET DE LUI DIRE QUE C’EST LE SORT QUE GBAGBO ET SES GENDARMES LUI RESERVENT S’IL NE REAGIT PAS.

ALASSANE LUI-MEME LEUR AVAIT EXPLIQUE CELA PENDANT SA TOURNEE D’AVANT LES ELECTIONS DES CONSEILS GENERAUX. AU NIVEAU INTERNE, IL FAUT SOULIGNER QUE MEME DANS L’ENTOURAGE DU CHEF DE L’ETAT, CERTAINES PERSONNES ETAIENT AU COURANT DU COUP. AUJOURD’HUI, UN TRAVAIL A ETE FAIT POUR ELOIGNER CES TRAITRES QUI MANGEAIENT AVEC LE PRESIDENT ET QUI SAVAIENT POURTANT QU’ON ALLAIT LE TUER. AU NIVEAU INTERNE TOUJOURS, IL FAUT DIRE QUE DANS TOUTES LES VILLES OCCUPEES ET NON OCCUPEES, SE TROUVE QUELQU’UN QUI EST CHARGE D’ORGANISER AVEC L’AIDE DE QUELQUES PERSONNES, LA CHUTE DE LA VILLE ET A DRESSER LA LISTE DES PERSONNES QU’IL FALLAIT SYSTEMATIQUEMENT EXECUTER A NOTRE ARRIVEE. AINSI PAR EXEMPLE A BOUAKE, LE MAIRE A JOUE CE ROLE, A BEOUMI, LE CHEF DE CANTON A AIDE A LA PRISE DE LA VILLE. LA LISTE COMPLETE DE TOUS CES GENS QUI TAPIS DANS L’OMBRE AIDENT LES REBELLES EST ACTUELLEMENT AU DOMICILE DU PREFET DE BOUAKE QUI EST LA MAISON DE SORO GUILLAUME.

LA PLUPART DES GENS QUI SONT SUR CETTE LISTE SONT DES BURKINABE QUI CONNAISSENT TRES BIEN LES VILLES DANS LESQUELLES ILS VIVENT. AINSI A AGBOVILLE, IL Y A UN CERTAIN OUEDRAOGO BINATE, A DIVO, UN CERTAIN SAMPOUDOU DRAMANE, A TIASSALE, UN CERTAIN SAVADOGO LADJI DIT ” SABARI KAGNI “, CE DERNIER EST ACTUELLEMENT A BOUAKE ET JOUE UN GRAND ROLE DANS LE RAPATRIEMENT DES CORPS DES GENDARMES EXECUTES AU BURKINA FASO PAR LE BIAIS DE GROS CAMIONS QUI SEMBLENT LUI APPARTENIR. J’Y REVIENDRAI DANS LE POINT 8. A DALOA, KAFANDO COMPAORE (TUE PAR LES LOYALISTES PENDANT LA LIBERATION DE LA VILLE, A SAKASSOU, BOUREÏMA SYLLA, A BOUNA, IIBOUDO ASSIMI (C’EST LUI QUI A EXIGE ET OBTENU L’EXECUTION DU COMMANDANT DE BRIGADE DE BOUNA DEVANT SA FEMME ET SES ENFANTS).

IL Y A DONC ACTUELLEMENT, DANS PRESQUE TOUTES LES VILLES DE COTE D’IVOIRE, DES GENS DONT LE ROLE EST DE PREPARER L’ARRIVEE DES REBELLES EN DONNANT JOURNELLEMENT DES INFORMATIONS PRECISES SUR LES MOUVEMENTS DES GENDARMES. (7: A SUIVRE).

8.- L’ELIMINATION SYSTEMATIQUE DES GENDARMES

SI TOUT LE MONDE A CONSTATE QUE LA GENDARMERIE A PAYE LE PLUS LOURD TRIBUT A CETTE GUERRE, EH BIEN ! C’EST PARCE QUE CELA FAIT PARTIE D’UN PLAN BIEN PRECIS. MM. OUATTARA ET BLAISE COMPAORE ONT UNE GRANDE COLERE CONTRE LA GENDARMERIE DE COTE D’IVOIRE ET POUR CAUSE, ILS CONSIDERENT QUE LES GENDARMES SONT LA CAUSE DE TOUS LES MALHEURS DES MILITANTS DU RDR ET DES BURKINABE ET PAR CONSEQUENT, IL FALLAIT LES ELIMINER JUSQU’AU DERNIER, DU MOINS, CEUX QUI NE SONT PAS AVEC EUX, C’EST-A- DIRE LA QUASI TOTALITE CAR AU JOUR D’AUJOURD’HUI, IL Y A EXACTEMENT 113 MILITAIRES ET GENDARMES QUI SONT AVEC LA REBELLION EN DEHORS DES BAYEFOUE ET DES ZINZINS. LA CONSIGNE QUI A DONC ETE DONNEE ETAIT DE TUER SYSTEMATIQUEMENT TOUS LES ” CORPS HABILLES ” DES VILLES PRISES ET PRINCIPALEMENT LES GENDARMES, MAIS COMME IL ETAIT IMPOSSIBLE DE CACHER LES CORPS D’AUTANT DE PERSONNES, AVEC L’ACCORD DES AUTORITES, PLUTOT SUR PROPOSITION DE CES AUTORITES, LES CADAVRES DE LA PLUPART DES CORPS HABILLES ONT ETE CONVOYES AU BURKINA DANS DES CAMIONS ET MEME LES CORPS DE BEAUCOUP DE CIVILS TUES, ENVIRON 2000 PERSONNES, SE TROUVENT AU BURKINA; CE QUI ADVIENT DE CES CORPS UNE FOIS AU BURKINA, SEULS ALASSANE, BLAISE COMPAORE ET SORO LE SAVENT. C’EST UN MOYEN EFFICACE D’EVITER LES CHARNIERS.

QUANT AUX GENDARMES QUI ONT REUSSI A FUIR POUR SE RETROUVER AU BURKINA, S’ILS N’ONT PAS ETE ABATTUS A LA FRONTIERE, ILS SONT DANS UNE PRISON QUELQUE PART AU BURKINA. JE SAIS PAR EXEMPLE QU’IL Y A ENVIRON 47 GENDARMES IVOIRIENS QUI SE TROUVENT ACTUELLEMENT DANS LES PRISONS DE BLAISE COMPAORE.

9.- LE BUT ASSIGNE AU MPIGO ET AU MJP

A LA DATE DU 23 OCTOBRE, TOUT LE MONDE ETAIT UNANIME POUR RECONNAITRE QUE LE COUP AVAIT CAPOTE ET QUE OU BIEN ON FUYAIT TOUS LE PAYS OU BIEN ON RESTAIT ET ALORS, IL FALLAIT POSER DES ACTES DE NATURE A EBRANLER LE POUVOIR ET A OBTENIR PAR LES MASSACRES ET LA TERREUR, CE QUE NOUS N’AVIONS PAS ETE CAPABLES D’OBTENIR PAR L’ATTAQUE DU 19 SEPTEMBRE. IL FALLAIT D’UN COTE CHERCHER A GAGNER DU TEMPS EN BLUFFANT, LE TEMPS QUE LES COMMANDITAIRES TROUVENT DES SOUTIENS ET APPORTENT LA LOGISTIQUE NECESSAIRE POUR MENER UNE GUERRE SUR UN LONG TERME CAR NOUS N’ETIONS ABSOLUMENT PAS PREPARES POUR CELA. IL N’A PAS ETE FACILE DE TROUVER DES SOUTIENS ET JE DOIS AVOUER QU’IL Y A EU UN MOMENT DE FLOTTEMENT AU COURS DUQUEL SI LES FANCI AVAIENT TENTE LEUR CHANCE, ELLES AURAIENT FAIT DE NOUS UNE BOUCHEE MAIS IL Y AVAIT UNE TELLE CRISE DE CONFIANCE AU SEIN DE L’ARMEE QUE PERSONNE N’OSAIT TOURNER LE DOS A SON VOISIN. LE PREMIER SOUTIEN TROUVE FUT LE LIBERIA DE CHARLES TAYLOR QUI DEVRAIT OUVRIR UN FRONT A PARTIR DE L’OUEST, MAIS CE DERNIER A POSE TELLEMENT DE CONDITIONS QUE LES CHOSES ONT TRAINE.

FINALEMENT, ALASSANE ET COMPAORE ONT DU LUI VENDRE TOUT L’OUEST Y COMPRIS SES HABITANTS POUR QUE CHARLES TAYLOR SE DECIDE. C’EST AINSI QUE LE MPIGO ET LE MJP ONT ETE CREEES A PARTIR DU MPCI AVEC POUR MISSION FARFELUE DE VENGER LE GENERAL GUEI. LE 2EME SOUTIEN A ETE LE SENEGAL A QUI IL A ETE CONFIE LA MISSION DE FAIRE ACCEPTER LA REBELLION A UNE TABLE DE NEGOCIATION. LE 3EME SOUTIEN A ETE LE GABON DONT LE PRESIDENT A ETE CHARGE DE CONVAINCRE LES AUTORITES FRANÇAISES QUE GBAGBO N’A QUE CE QU’IL MERITE ET QUE TOUT LE MONDE L’AVAIT PREVENU QU’IL NE FERAIT PAS DE VIEUX OS AU POUVOIR ET QU’IL FALLAIT AIDER LES REBELLES A REGLER UNE FOIS POUR TOUTES, TOUS LES PROBLEMES CREES PAR GBAGBO DEPUIS SON ARRIVEE AU POUVOIR. LE 4EME SOUTIEN A ETE CELUI DES MULTINATIONALES FRANÇAISES INSTALLEES EN COTE D’IVOIRE, SOUTIEN OBTENU PAR MM. OUATTARA ET L’AMBASSADEUR RENAUD VIGNAL QUI ONT QUASIMENT VENDU LE PAYS.

AU JOUR D’AUJOURD’HUI, LA COTE D’IVOIRE N’APPARTIENT AUX IVOIRIENS QUE PARCE QUE GBAGBO EST ENCORE AU POUVOIR, SINON ALASSANE OUATTARA A VENDU LE PAYS AU BURKINA FASO ET AUX SOCIETES FRANÇAISES.

10.- L’ESCADRON DE LA MORT

EFFECTIVEMENT, IL Y A UN ESCADRON DE LA MORT EN COTE D’IVOIRE. CET ESCADRON A ETE CREE POUR UNE MISSION PRECISE. L’ESCADRON DE LA MORT A ETE CREE LE VENDREDI 20 AVRIL 2001 A ABOBO PAR DES RESPONSABLES DU RDR QUI VOULAIENT LAVER L’IMAGE DE M. ALASSANE OUATTARA EN ELIMINANT TOUTES LES PERSONNES QUI S’ATTAQUERAIENT OU DENONCERAIENT SON IMPOSTURE. LA 2EME MISSION DE L’ESCADRON ETAIT D’ELIMINER TOUS LES GENDARMES QUI AVAIENT ETE JUGES DANS LE PROCES DU CHARNIER DE YOPOUGON. IL EST INUTILE DE PRECISER QUE M. OUATTARA AVAIT DONNE TOUTE SA CAUTION. A L’ORIGINE, L’ESCADRON ETAIT CONSTITUE DE 7 PERSONNES (3 MEMBRES DE LA GARDE RAPPROCHEE DE M. OUATTARA, 2 BURKINABE (DES ANCIENS GENDARMES), UN CHAUFFEUR PLUS LE CHEF DU GROUPE ETAIT (JUSQU’AU 17 2001) SHERIF OUSMANE.

APRES CETTE DATE, COMPTE TENU DE L’OPERATION ACTUELLE QUI ETAIT EN PREPARATION AU BURKINA, L’ESCADRON DE LA MORT AVAIT ETE DISSOUS MAIS EN DEHORS DE SHERIF, LES AUTRES SONT RESTES EN COTE D’IVOIRE ET ONT TRAVAILLE DANS LA SECURITE DE M. OUATTARA ET DEPUIS LE 18 OCTOBRE 2002, L’ESCADRON DE LA MORT A ETE RECONSTITUE AVEC LES MEMES ELEMENTS MAIS LE CHEF EST DESORMAIS UN BURKINABE ET SES MISSIONS SONT : SALIR LE GOUVERNEMENT ET PROVOQUER UNE GUERRE MUSULMANS-CHRETIENS. EN DEHORS DE BENOIT DACOURY- TABLEY DONT LA MORT A ETE UNE ERREUR, LES AUTRES SONT BIEN SUR LA LISTE ET CEUX QUI RESTENT SONT LES SUIVANTS:

MAURICE GUIKAHUE

K.K BERTIN (JEUNESSE PDCI)

BLE GOUDE (RAYE-CONTRADICTION).

TAPE KOULOU (RAYE-CONTRACTION)

THIERRY LEGRE (RAYE-CONTRACTION)

TROIS IMAMS (NON DETERMINES)

TROIS EVEQUES (RAYES-CONTRADICTION)

LE MAIRE D’ADJAME (A SACRIFIER POUR LA CAUSE).

LE DIRECTEUR DE L’AFP ABIDJAN.

P.S. LES PERSONNES DOIVENT ETRE EXECUTEES SELON L’ACTUALITE

11.- LE ROLE DES MEDIAS

TOUS LES MEDIAS ETRANGERS QUI COUVRENT LA GUERRE EN COTE D’IVOIRE ONT ETE ACHETES. AINSI, DES LE 15 SEPTEMBRE 2002, TOUS LES MEDIAS FRANÇAIS OU PRESQUE ETAIENT DEJA A BOUAKE. LE ROLE A EUX ASSIGNE EST DE FAIRE EN SORTE QUE LES AGRESSEURS PASSENT POUR LES VICTIMES AUXQUELLES LES ARMES SE SONT IMPOSEES, D’OU LES DECLARATIONS DE SORO DU GENRE: ” LES ARMES SE SONT IMPOSEES A NOUS “. LES MEDIAS FRANÇAIS SE SONT TUS SUR LES MASSACRES COMMIS EN ZONE OCCUPEE ET JE DOIS AVOUER QUE BEAUCOUP DE MASSACRES ONT ETE COMMIS SOUS LES YEUX DES JOURNALISTES FRANÇAIS. COMME JE L’AI DIT PLUS HAUT, ENVIRON 2000 PERSONNES ONT ETE MASSACREES MAIS LES JOURNAUX FRANÇAIS N’EN ONT JAMAIS PARLE, NORMAL, ILS FONT LEUR TRAVAIL, IL FAUT AVOIR ETE BIEN PAYE POUR FERMER LES YEUX SUR L’EXECUTION DE 70 GENDARMES APRES L’ENTREE ET LA SORTIE DES FANCI DANS BOUAKE. IL FAUT AVOIR ETE BIEN PAYE POUR FERMER LES YEUX SUR LE VIOL PUBLIC DE 37 FILLES BAOULE DONT LE SANG A ETE PAR LA SUITE DISTRIBUE AUX DOZOS APRES LES AVOIR EGORGEES. IL FAUT AVOIR ETE BIEN PAYE POUR ETRE CAPABLE DE FERMER LES YEUX SUR LE FAIT QUE TOUTES LES FILLES QUI SE TROUVENT DANS LES ZONES SOUS CONTROLE REBELLES SONT VIOLEES JOURNELLEMENT DEPUIS. EN FAIT, LE ROLE DE LA PRESSE FRANÇAISE EN COTE D’IVOIRE EST DE FAIRE EN SORTE QUE GBAGBO SE RETROUVE DEVANT LE TPI OU LA CPI.

* * LE ROLE DE LA FRANCE MERE

TOUT CE QUE JE PEUX DIRE, C’EST QUE LA FRANCE EST COUPABLE MAIS ELLE EST PRISE DANS L’ETAU ENTRE LES MENACES DE DENONCIATION DE LA REBELLION ET LA REACTION DU PEUPLE IVOIRIEN ET DES FRANÇAIS DE COTE D’IVOIRE. EN REALITE, AUCUN PAYS N’AIME LA COTE D’IVOIRE, TOUS LES VOISINS DE LA COTE D’IVOIRE SONT CONTRE ELLE ET PRINCIPALEMENT LE BURKINA QUI A DECLARE LA GUERRE A LA COTE D’IVOIRE. DES INDIGNES FILS COMME MOI ONT PRIS LES ARMES POUR DETRUIRE LA COTE D’IVOIRE, LA MERE PATRIE, MAIS JE SAIS QUE JE ME SUIS LOURDEMENT EGARE, TROMPE ET JE VEUX FAIRE MARCHE ARRIERE. POURRA-T-ON ME PARDONNER UN JOUR?

UNE CONTRIBUTION DE PADJOFE IBRAHIM

IN FRAT-MAT DU 03/09/2003

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article