Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ivoir-Opinion

Rabat, capitale culturelle de l'Afrique pour un mois

25 Mars 2017 , Rédigé par Louis Sévérin ANOUMA

Rabat,  capitale culturelle de l'Afrique pour un mois

CULTURE - Peu d'informations avaient jusqu'alors filtré sur "Afrique en Capitale", un événement culturel sans précédent que Rabat s'apprête à accueillir du 28 mars au 28 avril. Le rendez-vous s'inscrit "dans le sillage du discours du roi Mohammed VI, lors du 28e sommet de l’Union Africaine, et de la dynamique nationale engagée pour le développement continental", indique un communiqué de la Fondation Nationale des Musées (FNM).

Célébrant la culture contemporaine africaine, "Afrique en Capitale" se présente comme un rendez-vous culturel ambitieux, qui tout au long du mois d'avril présentera au public diverses disciplines, de la photographie au street art, en passant par des concerts, des projections de films, des conférences et des expositions, avec la contribution d'artistes originaires de plus de 30 pays africains.

"Ce projet est prometteur et fédérateur, donc si tout se passe comme prévu, nous devrions réitérer l'expérience les années suivantes", déclare au HuffPost Maroc Brahim El Mazned, coordinateur général de l'évènement.

L'artiste malien Abdoulaye Konaté exposé à l'espace Expression CDG

konaté

Le nom des artistes exposants n'a pour l'instant pas été dévoilé, à l'exception de l'artiste malien Abdoulaye Konaté, qui sera présent et exposé à l'espace Expression CDG, indique Brahim El Mazned. En parallèle de cette exposition qui lui sera accordée à Rabat, Abdoulaye Konaté exposera également ses oeuvres à Casablanca, du 16 mars au 17 avril à la Galerie 38. Une double aubaine pour découvrir cet artiste plasticien.

Une mobilisation culturelle globale

Les espaces culturels rbatis seront massivement mobilisés pour "Afrique en Capitale". Pour l'ouverture de l'événement, prévue le 28 mars prochain, une exposition réunira plusieurs artistes contemporains africains à Bab el Rouah. Le Musée d'Art Moderne Contemporain accueillera également une exposition, tout comme la Fondation ONA et Bank Al Maghrib.

En partenariat avec le CNDH (Conseil National des Droits de l'Homme) une conférence sera également organisée chaque jeudi au Musée Mohammed VI. Un collectif de photographes africains s'installera par ailleurs durant le mois de l'événement à la galerie Bab El Kebir aux Oudayas. Une exposition historique sur le patrimoine marocain devrait également se tenir à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc. Elle réunira un photographe et un peintre, dont les identités restent pour l'instant secrètement gardées.

Le street art à l'honneur

streetart

Le street art aura aussi son mot à dire, avec 4 murs de la ville qui seront habillés de fresques par des peintres contemporains africains. Des fresques murales qui viendront ainsi s'ajouter aux nombreuses façades déjà repeintes par des street-artistes précédemment invités à Rabat, tandis que le tramway sera, lui aussi, entièrement recouvert de peintures et de couleurs.

Le cinéma africain débarque à Rabat

Du côté du 7e art, et en partenariat avec le Centre Cinématographique Marocain, une semaine de cinéma africain sera par ailleurs organisée du 10 au 15 avril prochain, pour laquelle des cinéastes, mais aussi de nombreux étudiants en cinéma originaires des quatre coins d'Afrique, se rendront à Rabat pour y projeter leurs films.

En préparation depuis plusieurs mois, le rendez-vous d'envergure coordonné par la FNM a été réalisé en partenariat avec de nombreux opérateurs culturels et institutionnels de la capitale, précise un communiqué de la fondation, dont le ministère de la Communication, celui de la Culture, le Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain, le Conseil National des Droits de l’Homme, le Théâtre Mohammed V, le Musée Bank Al Maghrib, la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc, l’Institut des Études Africaines, l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel et du Cinéma, la Fondation CDG, la Fondation ONA et la Fondation Montresso. De quoi justifier largement le positionnement annoncé dans le même communiqué de Rabat, "Ville lumière et grande capitale culturelle africaine".

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article