Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ivoir-Opinion

COTE D'IVOIRE: La grande mosquée d’Adjamé transformée en un entrepôt de FRCI

31 Janvier 2012 , Rédigé par ivoir-opinion Publié dans #côte d'ivoire

 

Une partie de la grande mosquée d’Adjamé est en ce moment occupée par des éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) se réclamant de l’unité de Zakaria Koné. Cette occupation semble légale d’autant plus que ces éléments auraient obtenu une autorisation des responsables religieux avant de s’installer dans ce lieu.

L’arrière cour de la grande mosquée d’Adjamé ressemble à tout, sauf un lieu de prière. Cette partie de la mosquée désormais sous le contrôle des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire est depuis un moment un endroit de stockage de marchandises arrachées de force à des commerçants. Ces éléments appartenant à l’unité de Zakaria Koné installés dans l’arrière cour de la mosquée auraient obtenu une autorisation des religieux. Cependant, la présence de ces hommes en arme dans ce lieu irrite les commerçants qui souhaitent leur départ. « Ils arrachent nos marchandises sous prétexte que nous voulons empêcher les travaux de construction de magasins le long de la clôture de la mosquée, » a déclaré un commerçant dont les marchandises ont été confisquées par ces nouveaux occupants de l’arrière cour de la mosquée. Ce dernier soutient par ailleurs que les commerçants sont fréquemment objet de brimade des FRCI lorsqu’ils refusent de leur remettre leurs marchandises. «C’est à ces pratiques que nous sommes soumis désormais sur le boulevard Nangui Abrogoua, » a dénoncé notre interlocuteur. Un responsable du comité de gestion de la grande mosquée que nous avons rencontré en début d’après midi de ce jeudi réfute les propos des commerçants qui demandent le départ des FRCI. « Les FRCI sont là pour assurer la sécurité dans la mosquée. Les commerçants dont les marchandises sont arrachées sont ceux qui manifestent pour empêcher le déroulement des travaux de construction des magasins le long de la clôture de la mosquée. Ils sont là pour la répression. Ils ne sont pas là pour autre chose. Nous leur avons donné l’ordre de s’installer,» a expliqué ce responsable du comité de gestion, qui ne souhaite pas être cité dans la presse. En tout cas, ce responsable est vraiment sur de ce qu’il dit, puisque depuis leur installation, les éléments de Zakaria Koné ne font que saisir les marchandises des commerçants. Ceux qui ont le malheur d’être dans cette situation sont obligés de payer des sommes allant de 1000 à 2000 francs cfa selon des témoignages recueillis sur les lieux avant d’entrer en possession de leurs produits.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article