Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ivoir-Opinion

Merci au Front Populaire Ivoirien , FPI !

22 Avril 2013 , Rédigé par ivoir-opinion Publié dans #côte d'ivoire

 

Il revient que certains candidats indépendants « pro-Gbagbo » considèrent les sanctions et le mot d’ordre du FPI comme des non-évènements dans la mesure où ils n’ont pas empêché leur victoire.

Pour rappel, le FPI est un parti politique qui, au regard de la situation politique du pays, prend des décisions politiques à même de favoriser la cohésion sociale. Dans un contexte de crise généralisée, une élection n’a de sens que lorsqu’elle est inclusive et répond à quelques exigences démocratiques minimales.

 

Aussi, le caractère anti-démocratique dans lesquelles les élections du 21 Avril 2013 se sont déroulées, justifie-t-il le mot d’ordre de boycott aux militants et populations ivoiriennes. D’ailleurs, ceux -ci, dans leur majorité, ont bien compris le sens de cet appel en réaffirmant leur désaveu au gouvernement OUATTARA à travers un taux de participation en deçà de 15%.

Au demeurant, tout candidat se disant proche du Président GBAGBO se doit d’avoir la victoire modeste au regard du contexte politique qui prévaut. Car au-delà des atrocités, des assassinats et des souffrances de nos populations perpétrés par le pouvoir Ouattara, ce sont plus de 600 pro-Gbagbo qui sont arbitrairement détenus quand d’autres continuent de subir des discriminations relatives à la politique de rattrapage.

Alors, de quoi doit-on se réjouir ? Le fait d’avoir enjambé les morts, tu les détentions arbitraires et toutes les humiliations ?

Certains candidats issus de la société civile arguent leur fierté d’avoir mis les candidats RDR en déroute. S’il est vrai que cela constitue une rareté, le véritable enjeu outre le taux de participation, est la coexistence au sein du RHDP où, certains membres du gouvernement s’affrontaient directement ou par candidats interposés.

Les ministres Banzio, Ouletto, Sidiki, Toikesse, Bacongo et même le Secrétaire général du RDR Ahmadou SOUMAHORO doivent tirer toutes les conséquences de leur appartenance à une coalition en mal de cohésion.

Car, l’écho favorable de l’appel du FPI s’est traduit par un rassemblement patriote autour de ceux, principalement du Pdci, qui sont susceptibles de revenir à l’essentiel en s’élevant contre le bradage de nos terres et de notre économie.

Merci au FPI ! Nous formulons le vœu que les ivoiriens se retrouvent et se dressent contre l’imposture.

Louis Sévérin ANOUMA

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article