Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ivoir-Opinion

Ouaga 2000 serait-il le lieu de détention de Simone GBAGBO?

30 Août 2012 , Rédigé par ivoir-opinion

   

La lettre de Monsieur Toussaint Alain au Président du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) en intégralité.

……………….
Ex-Conseiller du Président Gbagbo
75008 Paris (France)
E-mail : toussaint.alain@aol.com

Monsieur Peter Maurer
Président du Comité International
de la Croix-Rouge (CICR)
19, avenue de la Paix
1202 Genève (Suisse)
Fax : +41 22 733 20 57

Le 30 août 2012

Objet : Le transfèrement de Mme Gbagbo
vers un lieu inconnu

Monsieur le Président,

Je vous écris afin d’attirer votre attention sur le cas de Mme Simone Gbagbo. L’épouse du Président Laurent Gbagbo est prisonnière du régime de M. Alassane Ouattara
depuis le 11 avril 2011. Sa situation inspire de vives inquiétudes.

Depuis plusieurs jours, les médias et les réseaux sociaux évoquent tantôt sa “disparition mystérieuse”, tantôt son “enlèvement” voire sa “déportation” d’Odienné (au nord
de la Côte d’Ivoire), son lieu habituel de détention, vers une “destination inconnue”.

Or, selon des sources diplomatiques, Madame Simone Gbagbo aurait été transportée dans la soirée du vendredi 25 août 2012 au Burkina Faso, précisement à Ouagadougou. Elle serait présentement à La Clinique du Coeur, sise au Quartier Ouaga 2000.

 

Le transfèrement clandestin de Mme Gbagbo dans ce pays étranger s’il avérait, même pour des raisons médicales, serait illégal mais surtout suspect. En effet, il est de notoriété qu’Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, abrite un grand nombre d’infrastructures hospitalières, parmi les mieux équipées en Afrique de l’Ouest.

Je saurais gré au CICR de demander au Gouvernement ivoirien de lui confirmer ou non cette grave décision et, le cas échéant, de lui en préciser les réels motifs. J’exhorte votre Institution à recueillir tous les renseignements afférents à Mme Simone Gbagbo, en particulier son état de santé et l’endroit exact où elle serait désormais en captivité.

Conformément aux mandat et mission du CICR, il serait tout indiqué, comme ils l’ont déjà fait par le passé, que les délégués-pays de votre Organisation rendent visite à Mme Simone Gbagbo afin de situer définitivement sa famille, ses avocats et l’opinion publique.

Je ne doute pas un seul instant que le CICR usera de tous les moyens et de son influence pour faire la lumière sur cette triste affaire et permettre, s’il y a lieu, le retour sans délai de Mme Simone Gbagbo sur le territoire ivoirien.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

Monsieur Toussaint Alain
Ex-conseiller du Président Gbagbo

Ampliation (par courrier électronique) :
- A Monsieur le Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU en Côte d’Ivoire
- Aux Délégations du CICR en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso
- Aux principales ONG de défense des droits humains
- Aux Médias nationaux et internationaux

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article