Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ivoir-Opinion

Burkina Faso : Un Officiel Français annonce la chute prochaine de COMPAORE

17 Juillet 2012 , Rédigé par ivoir-opinion

Des personnalités étrangères, d’influence, ayant à la marge des convenances diplomatiques exprimé des points de vues désobligeants, irritants, à l’endroit du pouvoir Burkinabé, on en compte sinon à la pelle, de façon remarquée.

Herman Cohen  (ancien Secrétaire d’état en Charge des Affaires Africaines), destinant en pleine affaire libérienne le pouvoir Burkinabé aux foudres de  l’enfer, Voila qui n’est pas passé  incognito si l’on peut dire .

C’est vrai que depuis  (ceci  expliquant  peut – être cela), le Burkina Faso fait à mort dans l’ogémisation  et abrite une base régionale de drones américains. Mais n’empêche, à l’époque, les propos de Cohen ont eu de la résonance .
Tout dernièrement, Alain Juppé (ancien premier ministre de Chirac, ancien ministre des  affaires  étrangères de Sarkozy, actuel maire de  Bordeaux, le meilleur d’entre nous comme Chirac l’a baptisé), non sans mordant a, en pleine gestion de l’affaire de l’élève Justin Zongo (dont  la mort suspecte a provoqué des émeutes et mutineries en séries dans tout le pays ), obtenu que Blaise Compaoré affirme haut et fort son intention de ne va pas toucher à ce fameux article 37 limitant le mandat présidentiel .
Bien vrai que l’homme n’est plus seigneur et maître au quai d’Orsay, mais tout de même… La manœuvre culottée, exécutée pour ainsi dire en live dans les médias aura fait sortir Blaise  Compaoré de ses réserves légendaires et prendre date devant son peuple, la France et le monde entier !!  En effet, Il  sera difficile ici  de nous servir l’antienne, que les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

Enfin,  intervenant le 7 juillet 2012  à l’institut Français des relations internationales ( ifri ) autour du thème  » le défis du sahel « ,  Laurent Bigot (sous directeur Afrique au ministre des affaires étrangères ) a dit que le  Mali de l’époque d’ Amadou Toumani Touré était  » une démocratie de  façade, un pays corrompu jusqu’au palais présidentiel, un pays ou il n’y a  plus d’armée, plus de classe politique, avec une population désemparėe pour laquelle la religion est de plus en plus un recours par rapport au modèle démocratique « .

Depuis, ces propos (et pour cause…)  sont repris en boucle dans bien de médias, particulièrement au Mali .
Ce spécialiste commis à l’Afrique occidentale a également fait partager ce sombre tableau au pouvoir burkinabé puisqu’il a poursuivi, imperturbable,  en ces termes « des pays sont dans la même situation que le Mali, le Burkina Faso en est un bon exemple et il pourrait être le prochain sur la liste à s’effondrer  » !!

 Pour ces propos tenus dans l’exercice de ses fonctions en pleine sous régionale, en raison des effets du drame Malien, Laurent Bigot n’a pas été recadré. Ne soyons pas dupes, ce n’est pas en raison de ce qu’il a précisé qu’il ne parlait qu’en son nom… Ce genre de sortie est coutumier en diplomatie et le pouvoir Burkinabé, qui n’a pas demandé à Djibril Bassolet de signifier ses protestations outrées a qui de droit, sait bien pourquoi il adopte ce profil bas qui confine à l’aveu…

Mais… et si jamais l’homme qui a ainsi vendu, comme on dit, « très moins chère l’image des hommes qui nous gouvernent », porté par le champs de ses fonctions foulait le sol national, serait- t- il reçu à bras ouverts ou contraint,  à tout le moins, à abjurer ses incriminations ?

Victory Toussaint

PAR SAN FINNA. 16 juillet 2012  

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article